Chaussures de sécurité: les méthodes de fabrication et les types de cuir

0
356
Temps de lecture: 5 min
Safety shoes: the production processes and kinds of leather safetyshoestoday

Vous devez acheter des nouvelles chaussures de sécurité et vous voudriez savoir comment se déroule le processus de fabrication ? Connaissez-vous les différents types de cuir et les méthodes par lesquelles les semelles sont collées ?Safety shoes: the production processes and kinds of leather safetyshoestoday

Aussi dans ce cas il va vous être d’une grande aide de connaître les techniques utilisées par les producteurs spécialisés de chaussures de sécurité.

Combien de différents types de cuir existent ? Et quelles sont les différences entre les divers types de cuir ? Et quelles sont les étapes de la production d’une chaussure de sécurité ?

Dans cet article je vais vous expliquer techniquement quels sont les types de cuir et les techniques de production utilisées pour fabriquer vos chaussures de sécurité.

Nous allons parler des méthodes de fabrication des suivants types de chaussures de sécurité :

• De la Classe I (en cuir ou en d’autres matériaux non polymériques).
Design A (chaussures), B ( bottines), C (Rangers)

Un matériau vraiment important: les types de cuir

Chaussures de sécurité: les méthodes de fabrication et les types de cuir

Le matériau le plus important dans le processus de production de chaussures de sécurité et sûrement le cuir, qui est rendu fort, stable et durable par plusieurs étapes de transformation (tannage).

En fonction du type de transformation et des différentes méthodes de fabrication le cuir peut absorber des quantités différentes de vapeur d’eau (c’est-à-dire il peut être plus ou moins respirable). Il peut aussi être rendu imperméable par une technique spéciale, appelé « traitement hydrofuge ».

 

Les types de cuir: Chaussures de sécurité “EN CUIR” idéaux sélectionnés par SafetyShoesToday

 

Les types de cuir des chaussures de sécurité

En fonction des différentes utilisations, on peut distinguer le cuir des façons suivantes :

• Cuir pleine fleur – il fait partie de la couche la plus profonde de la peau, la plus élastique et respirable.

• Cuir imprimé – c’est la couche centrale de la peau, qui a un aspect granuleux à cause du moulage. C’est très fort, mais il est moins respirable. On utilise souvent ce type de cuir pour les chaussures des catégories S2, S3, O2 et O3.

• Cuir Nubuck – c’est la couche la plus extérieure, légèrement brossée et dotée d’une résistance modérée aux rayures et aux chocs.

Daim – il fait partie de la couche centrale de la peau. Ce cuir a la longévité maximale et la moindre résistance à l’eau. C’est souvent utilisé pour les produits des types S1, S1P, O1 et O1P.

 

Chaussures de sécurité “S3” idéaux sélectionnés par SafetyShoesToday

 

Processus de fabrication des chaussures de sécurité

Coupe de la peau

Chaussures de sécurité: les méthodes de fabrication et les types de cuir

Une presse hydraulique coupe la peau avec une lame (qui s’appelle emporte-pièce). On a une lame différente pour chaque pièce de la chaussure, et pour chaque grandeur.

Couture

Les pièces qui sont découpés doivent par la suite être cousues avec précision avec l’aide de robustes machines à coudre.

Collage et fixage

Grâce à un spécial marteaux à riveter on fixe les diverses parties métalliques, comme les œillet et les crochets.

Formage

C’est un processus très important, qui donne à l’empeigne (la partie supérieure) sa forme, avec l’aide d’un pied en bois ou en plastique. L’empeigne obtient sa forme est puis c’est prête pour la dernière étape, c’est-à dire celle du collage à la semelle. Evidemment il y a une forme spécifique pour chaque modèle de chaussure.

Fabrication de la semelle

La semelle doit aussi être transformée avant de pouvoir la fixer aux autres parties de la chaussure, avec l’aide d’une presse pneumatique. Juste après le fixage la chaussures est placée dans une chambre de refroidissement.

Élimination de la forme

À ce stade la forme est retirée de la chaussure.

Différentes méthodes de production d’une chaussure de sécurité

On distingue plusieurs méthodes de production:

• Les semelles peuvent être collées. Par ce processus l’empeigne et la semelle sont collées ensemble. Dans ce cas la semelle est produite en première, avec une autre machine. Ce processus est celui le plus facile, et peut être utilisé pour produire tout type de semelle.
• Un autre processus de production c’est l’injection de polyuréthane pour fixer la semelle à l’empeigne. L’empeigne est placée dans un moule (qui normalement est réalisé en aluminium ou en Teflon) et la forme de la semelle va dépendre de la forme du moule. La semelle est créée dans le moule, et solidifie quand elle refroidit. De cette façon l’empeigne et la semelle sont fixées ensemble très solidement.
• On peut aussi coudre les semelles, mais ce processus est utilisé de moins en moins, pour des raisons d’efficience.

Pendant le contrôle final de qualité toutes les chaussures obtiennent une touche finale et on monte les composantes secondaires, comme les lacets, les fermoirs, puis elles sont prêtes pour l’emballage.

Emballage

À ce stade la chaussure de sécurité est prête pour être emballée et peut être soumise aux normales contrôles de sécurité.

Que pensez-vous des diverses étapes de la production des chaussures de sécurité ?

Avez-vous des points à ajouter ?

Laissez-nous un commentaire !

Articolo precedenteChaussures de sécurité à délaçage rapide
Articolo successivoChaussures de sécurité pour toutes les saisons
Robert Frog
Je suis né à Londres en 1975 et j’y vis toujours. Je pourrais me définir, résumant en quelques mots ma longue carrière professionnelle, un grand expert dans le domaine des problèmes de pieds et de pieds. Immédiatement après avoir obtenu mon diplôme en motricité, j’ai commencé à travailler dans une orthopédie dans laquelle des orthèses ont été faites sur mesure pour les personnes ayant des problèmes de pieds. En 1999, j’ai été embauché comme directeur de comptes principaux dans une chaîne bien connue de chaussures de sécurité et d’autres équipements de protection individuelle. Parmi mes clients, j’avais plusieurs industries, que je visitais régulièrement pour comprendre les besoins des travailleurs, tant en termes de protection que de confort. Au cours de ces années, j’ai consolidé mes connaissances sur les problèmes à pied. En outre, j’ai étudié attentivement les produits que je proposais: assister à des cours, participer à des foires commerciales et, souvent, accepter l’invitation des fabricants à visiter les usines. J’ai ainsi pu observer de près les techniques et les matériaux utilisés pour produire les meilleures chaussures de sécurité. Depuis 2015, je collabore avec l’PPE Academy pour le contenu de Safety Shoes Today.

Nessun Articolo da visualizzare

LASCIA UN COMMENTO

Per favore inserisci il tuo commento!
Per favore inserisci il tuo nome qui